COENZYME Q10 -BÉNÉFICES


PUISSANT ANTI-OXYDANT 

Connue pour ses propriétés anti-oxydantes et anti-radicaux libres au niveau de tout le corps en particulier la peau ,organe le plus visible !

LONGÉVITÉ
Le coenzyme Q10 est considéré comme une substance pouvant favoriser la longévité. Ses propriétés antioxydantes jouent certainement un rôle déterminant dans ce sujet.

MANQUE D’ÉNERGIE
Le coenzyme Q10 est d’abord nécessaire à la production d’énergie. Toutes les personnes impliquées dans des efforts physiques intenses (athlètes, sportifs, travailleurs de force) peuvent en tirer un grand profit sur le plan énergétique.

Le coenzyme Q10 est également un puissant antioxydant. Il permet de contrer les radicaux libres et s’utilise dans tous les problèmes reliés à l’action néfaste de ces radicaux. On reconnaît de plus en plus son intérêt dans la prévention du cancer. Des études ont en effet montré que les personnes atteintes de cancer présentent souvent un faible taux de COENZYME Q10 dans le sang.Sans oublier particulièrement son rôle au niveau de la peau

SYSTÈME IMMUNITAIRE
Le coenzyme Q10 est aussi impliqué dans le bon fonctionnement du système immunitaire. Dans le sida en particulier, surtout dans les derniers stages de l’évolution de la maladie, on a noté un très faible taux de COENZYME Q10 dans le sang.

PLAQUE ATHÉROMATEUSE
De par ses propriétés antioxydantes, le coenzyme Q10 est particulièrement utile pour inhiber l’oxydation des LDL (mauvais cholestérol). On prétend, à ce sujet, qu’il est plus efficace que la vitamine E qui, pourtant, présente une action protectrice marquée contre l’oxydation des LDL. On sait que les LDL oxydés favorisent la formation de la plaque athéromateuse, conduisant ainsi aux maladies cardiovasculaires.

INSUFFISANCE CARDIAQUE
Le coenzyme Q10 est particulièrement efficace dans le traitement de l’insuffisance cardiaque comme plusieurs recherches clini-ques l’ont montré. Il est également fort utile dans l’angine de poitrine, des troubles impliquant le muscle cardiaque, de même que des troubles de la valvule mitrale.

HYPERTENSION ARTÉRIELLE
Le coenzyme Q10 s’est également avéré efficace dans le traitement de l’hypertension artérielle. Une carence en cette substance favorise l’augmentation de la pression artérielle. Une étude a montré que 39% des personnes hypertendues manquent de COENZYME Q10.

TROUBLES DES GENCIVES
Chez les personnes qui sont atteintes de troubles des gencives, on note également une faible concentration de coenzyme Q10 dans le sang. Lorsqu’on donne un supplément de coenzyme Q10 à ces personnes, on obtient une nette amélioration de la condition de leurs gencives.

DIABÈTE
Le coenzyme Q10 est également très utile aux diabétiques. Il est impliqué dans le métabolisme des sucres. Une étude a montré que 8.3% des diabétiques manquent de coenzyme Q10, alors que dans la population générale 1.9% des gens présentent une telle carence.

OBÉSITÉ
Une étude a montré que 50% des personnes obèses présentent une carence en coenzyme Q10. Cette situation s’oppose à la perte de poids puisque ces personnes ne produisent pas assez d’énergie. Une étude a montré qu’en donnant 100 mg de coenzyme Q10 par jour, durant neuf semaines, à des personnes obèses impliquées dans une diète amaigrissante, on a pu observer une perte de poids moyenne de 13.5 kg . D’autres personnes suivant la même diète, sans prendre le supplément de coenzyme Q10, n’ont perdu que 5.8kg .

La coenzyme Q10 est une molécule antioxydante par excellence qui joue un rôle capital dans la production d’énergie.

Plus un organe a besoin d’énergie, plus ses tissus ont besoin d’un fort taux de coenzyme Q10. Ce composé est en partie apporté par l’alimentation (viande : cœurs de bœuf et de poulet notamment, poissons, huiles de soja et de canola, chou-fleur, épinards, oranges etc.) et également synthétisé par notre organisme. Nos taux sanguins de coenzyme Q10 diminuent naturellement avec l’âge, à partir de 25 ans.

Ce sont les Japonais qui ont été les premiers à compléter leur alimentation en coenzyme Q10, en particulier pour les personnes touchées par des problèmes cardiaques.

Les premiers essais d’extraction sur des cœurs de bœuf furent très couteux. Mais à partir des années 70, ils trouvèrent une manière de produire la coenzyme de manière naturelle, en faisant fermenter de la betterave et de la canne à sucre dans des souches spécifiques de levures.

Le déficit profond en coenzyme Q10 est rare, il ne concerne qu’une maladie génétique rarissime dans laquelle la production de coenzyme Q10 dans l’organisme est nulle. On observe alors des problèmes musculaires et nerveux.